AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trystan MacLean
Trystan MacLean
FILS DU DUC DE ROUSSAY
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : Douze ans
∞ Missives : 39
∞ Début de la quête : 21/09/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptySam 22 Sep - 21:14


❝ TRYSTAN THEODOR MACLEAN



nom complet Trystan Theodor MacLean. La famille MacLean d'origine écossaise est puissante de par ses nombreux vassaux et donc lames prêtes à être profaner par le sang. Ils sont les ennemis jurés des Campbell cause d'un désaccord tellement poussiéreux, que sa génération ne connait l'origine de la discorde mais la maintient en mémoire de leurs ancêtres. âge Douze ans origines Le jeune garçon est né au pays de Galles alors que ses parents y séjournaient pour festoyer en présence d’amis. Son prénom originaire de son lieu de naissance le lui rappel constamment. religion Il est convertit au christianisme par le biais de son grand-père métier Seigneur groupe Partisan de Tryss Galeval

caractère du personnage
Trystan est le garçon le plus hardi, rusé et trublion de tous ses frères, cela c’est confirmé au cours du temps et plus vite que de raison. Alors que les saisons défilaient et que ses frères aînés bataillaient jours et nuits lui, trop jeune pour manier l’épée, observait avec malice du haut de sa chambre située dans l'une des plus petites tours du château offrant une vue panoramique sur le concert d’acier se chevauchant, s’entrechoquant, il inspirait à devenir l'un des maitres de ce tintamarre mélodieux. Le jour où on le lui avait remis en main sa première épée de bois, il rétama ses deux aînés de deux ans de plus que lui, non par sa force, mais par son esprit. Il les avait tellement vu se battre qu’il avait pris connaissance de chacune de leurs faiblesses. Evidemment, il se prit plus d’une torgnole par ses frères plus âgés encore, qui fanfaronner l’épée au poing devant père qui lui, toujours aussi magnanime ne prenait parti d’aucun de ses enfants et les laissés régler leur compte entre eux sauf si cela devenait trop obscur pour qu’ils rétablissent l’harmonie.

Elevé par une nourrice et non par une mère, l’éducation de son père imprégnait l’enfant à tel point que quelque fois ses discours étaient semblables à ceux de son paternel. Eduqué, instruit et juste dans ses jugements, telles étaient les qualités que Gordon MacLean avait réussi à inculqué à sa terreur de progéniture. Enfant docile et bien élevé en société, le petit brun n’en restait pas moins un moutard. Rare était les fois où il s’attisait des problèmes, bien trop ingénieux pour cela, ses méfaits étaient payés la majorité du temps par ses frères qui l'avaient enquiquiné la veille, ceux-là lui donnaient la monnaie de sa pièce de temps à autres, toujours en bonne camaraderie.

Le petit MacLean ayant grandi en meute, ne connait la solitude et on lui a trouvé des qualités de meneurs. Toujours lui qui commandait ses frères pour diverses futilités de la vie comme, le choix d’un jeu ou encore celle d’une tactique pour remporter le plus gros gibier lors d’une chasse. Il a l’art et la manière de convaincre, sa force est peut-être que la personne prise dans ses filets ne s’en rend guère compte, le plus souvent, son charme d’enfant fait l’affaire et ses arguments font mouches, l’un des rares qu’il n'arrive à berner et son frère, le premier né qui s'amuse de son audace et essaie de le faire marcher droit, de cette relation fraternel ils ont tissé une amitié solide. De surcroit c'est l'un des seuls avec son père qui sache le maintenir en laisse dans l'espoir d'en faire un gamin moins turbulent.

Bien loin d’être ignare, Trystan gâche ses précieuses facultés mentales dans l’espièglerie ce qui désole fortement ses précepteurs, il sait ce qu’il doit savoir, le surplus il n’en a que faire. Il enregistre que ce qui l’intéresse et ignore les conseils judicieux et avenants des gens qui tentent de l’influencer mais en vain. Buté, il serait miséricordieux d’avoir l’audace de le contredire quand il est persuadé d’un fait, l’enfant a majoritairement le dernier mot qu’il ponctue avec tact et répartie légendaire.

Fils de noble, il est conscient que son intrépidité peut nuire à son nom, mais la réflexion qu’il affecte avant de commettre l’irréparable est bien trop minutieuse pour qu’elle profane son titre. Aussi, ses rêves de chevalerie le maintiennent sur terre alors que des hostilités se propagent, quelques fois le recul le retient de se jeter dans la mêlée mais sa plus grande faiblesse est surement l’impatience ainsi que son intelligence qui jusque-là lui a été bénéfique, mais elle est aussi néfaste à mauvaise escient. Encore faudrait-il qu’il se remémore les paroles du Duc son père, lors des amalgamées où pouvoir et vilenies font qu’uns. Mais trop jeune pour songer à la guerre et à ses raisons, Trystan consacre son enfance à l’apprentissage des armes, de la stratégie ou encore à façonné son esprit grâce aux érudits servants.


vues politiques
Son favori pour la conquête du trône est aux yeux du peuple Tryss Galeval, tout d’abord car son clan sont des fervents défenseurs de sa cause mais aussi, et surtout car il trouve en lui un homme preux né parmi les petits gens qui s’est avéré être plus qu’un simple homme du peuple. Peut-être que sa position fait rêver l’enfant mais il ne se sent pas véritablement concerné par cette histoire de légitimité, que ce soit lui ou un autre, il n’a pas vraiment d’idéal. Si sa famille n’avait pas été embrigadée dans l’idée toute faite que Tryss Galeval serait un héritier potentiellement bénéfique, il ne serait pas fâcher d’apprendre que Breens Ganmor se serait emparé du titre de roi. Il serait même plus de son côté mais reste silencieux sur le sujet car la sensibilité de celui-ci enflammerai bon nombre de gens. Il pense que Breens serait parfait, fort et puissant, homme de guerre, sans arme, sans protection, comment faire vivre un royaume ? Même si Tryss ferait un bon médiateur, il n’a rien mise à part ses discours et son charme, on ne veille pas sur des individus avec des mots apaisants, du moins c’est ce que lui pense.


les dragons, une légende ?
Rêveur né, il affecte chevalerie, magie, pouvoir et tout ceci ce regroupe en une mirifique créature, un oiseau gigantesque fait d’écailles et crachant des flammes. Il croit en ces créatures avec conviction mais ne s’éternise jamais sur le sujet, sauf si la personne consent aussi en leur existence. Relaté les péripéties de ces créatures fantastiques l’anime avec voracité, s’il pouvait en détenir un il chevaucherait le monde et ne serait captif de personne. Malheureusement, s’ils s’avèrent réels il préfèrerait les savoir morts que d’entre de mauvaises mains, qui sait ce qu’un fou pourrait réduire en cendre par pure fantaisie ?

histoire du personnage

Chapitre 1 : Le héros et le trublion.

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Tumblrm904qfsmio1r2gpjvTrystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Tumblrm904qfsmio1r2gpjv

Les lettres s’encraient après le passage de sa plume sur son parchemin, le dernier né lorgnait ses écrits en se pinçant les lèvres entre elles d’une manière tellement flagrante que le précepteur vint à lui et lui tapait sur les doigts à l’aide d’un bâton. Les cadets de la famille MacLean ne pipèrent mot le visage grave et concentré sur leur tâche, sauf l’un d’eux qui s’était mis à sourire amusé en entendant les gémissements sourd de son petit frère. « Ce n’est pas drôle ! » Rétorquait le plus jeune les larmes aux yeux. « Si ça l’est, tu pleures ? » Son sourire malicieux s’estompait et là ses frères gloussèrent dans leur dos « Fillette. » Déclarait l’un d’eux alors que leur précepteur avait le dos tourné. Les joues empourprées par la honte, le plus petit se levait d’un bond et jetait son ancre sur Trystan. « C’est ta faute ! » S’égosillait-t-il larmoyant. L’homme de savoir venait à eux, le poing refermé sur son bâton, ils allaient tous recevoir une correction et le seul moyen qu’il avait trouvé pour la contournée était de s’emparer de l’ancre d’un de ses frères au hasard et de lui lancé au visage. « C’est ta faute ! » Malheureusement, cela tombait sur le plus mauvais de toute la meute, l’enfant déglutit en voyant les veines de ses bras musculeux ressortir et un autre vint à sa rescousse en balançant le liquide sombre sur lui. S’en suivit une course phénoménale à travers le château, les quatre marmots répandaient dans leurs sillages des tracées noirs, l’un d’eux semblait patiné sur le sol barbouillé de la texture devenu gluante en séchant quelque peu. L’hilarité générale s’estompait à la vue de leurs deux aînés.

« A quoi rime cette mascarade mes frères ? » Lançait solennellement le premier né refoulant un fou rire qui aurait était de mauvaise augure, surtout si l’on prenait en compte le nombre d’yeux sur leur personne et la mine dévastée des dames au service de la famille qui ne pensait qu’a une chose. ‘ Comment vais-je faire pour nettoyer tout ça ? ‘. En ressentant l’amusement de son aîné pour ses frères, le cadet d’un an de celui-ci prit les devants. « Il en manque un. » La voix rauque du deuxième plus âgé retentissait dans les couloirs. « Deux. » Rectifiait le plus âgé en levant les yeux au ciel. « Soit, vous me chercherez Trystan et le petit fuyard, je les sanctionnerais moi-même, maintenant hâtez-vous à vos appartements afin de reprendre allure humaine, si mère vous croise, je ne pourrais plus rien pour vous, une fois cela accompli, je vous donnerais punition adéquat. Filez. »

Les deux plus petits MacLean s’étaient faufilés entre les honnêtes gens du château, ceux qui par leurs sottises avaient perturbés le travail. Quand ils furent assez loin pour ne plus être repéré, Trystan empoignait la manche de son petit frère qui ne cessait de patiner sur le sol. « Retire tes chaussures, ils vont nous suivre à la trace sinon. » Et l’enfant s’exécutait sans rechigner, ils regagnèrent ainsi leurs appartements respectifs et se débarbouillèrent, le liquide qui avait une sensation poisseuse donnait l’impression de plâtre sur la peau une fois complétement sec, ce fut désagréable à retirer car il avait l’amère sensation que ça ne partirait plus jamais. Mais une heure plus tard il réussit à, selon les termes de son aîné, avoir allure humaine, celui-ci ne tardait point à montrer le bout de son nez alors que Trystan enfilait ses bottes afin de regagner la cour. Lorsque ses yeux croisèrent ceux de son grand-frère, le plus jeune pouvait y lire une sorte de reproche qui s’envoler aussitôt, on ne pouvait rester fâché avec lui, c’était bien sur une terreur mais avant tout un gosse adorable et serviable, et son frère en avait conscience rien qu’en croisant ses prunelles noisettes. « Pourquoi ? » L’enfant haussait les épaules et s’expliqua. « Sans mon intervention, on se serait tous prit une correction, et ça tu ne peux l’ignorer. » Le vieux précepteur avait été celui de son frère avant d’être le siens, réputé pour ne point être une personne de patience, il vous fustigez d’un coup de bâton pour un oui ou un non. « Ce n’est pas une raison, tu aurais dû rester neutre et ne point provoqué scandale. » Le plus âgé posait un regard bienveillant sur son cadet et glissait ses doigts dans les cheveux du petit en soupirant. « Tu ne t’entraîneras pas à l’épée ni à l’arc aujourd’hui, cela sera ta punition. » Trystan ouvrait grand la bouche pour manifester son désaccord mais se repliait très vite en se disant que c’était bien frivole sanction pour tout le remue-ménage qu’il avait provoqué. « Bien. » Soufflait le garçon la mine contrainte, et là son aîné sortit de la pièce en prononçant ces derniers mots : « A plus tard lors du déjeuner. »

Six frères et une sœur, chacun se démarquaient des autres mais celui dont on entendait chanter les prouesses par de-là les remparts était bien son grand-frère, celui qui était meilleur à l’épée, celui qui juger avec diplomatie, celui qui n’avait perdu aucune bataille, la guerre il ne l’avait jamais vaincu pour n’en avoir entendu que des bribes. Favori de son grand-frère, Trystan se sentait privilégié, comme s’il côtoyait l’un des preux chevaliers que lui contait les bonnes femmes, un jour son frère serait puissant il en était certain, mais lui serait une légende, son aîné en était convaincu. Pour de bonne ou de mauvaise raison, l’âge féerique qu’il portait ne le bercé que dans des contes d’hommes vaillants et courageux, son entourage espérait silencieusement que ses qualités qu’il portait déjà ne se modifie pas avec le temps, sa ruse et son don pour la manipulation étant chose que peu d’homme se vante lors des épopées de ces grands héros dont on bassiné les ouïes des jeunes enfants rêveurs d’accomplir eux-mêmes geste héroïque.

Chapitre 2 : Grandir et dissocié l’obscur de la lumière.

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Tumblrm3u647mnno1ruqiccTrystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Tumblrm3u647mnno1ruqicc

« Prest ! Prest ! » Lui commandait le maître d’arme, il s’affairait donc prestement à s’armer de son arc et se hâté aux écuries afin d’y trouver sa monture. « Mère ne vous a-t-elle point interdit de monter ? » Insistait Isobel sa grande sœur qui s'adresser à leur petit frère qui avait la rancœur de ne pas pouvoir se joindre à ses frères pour la chasse, d’après leur mère ses six ans faisait de lui un individu plutôt encombrant sur le terrain, et elle n’avait pas totalement tort. « Trystan dis-lui que j’ai le droit ! » Implorait son jeune frère d’une voix melliflue et plaintive, il ne savait vraiment pas y faire, songeait l’enfant. « Oserais-tu contre dire notre sœur ? J’étais présent lorsque mère te l’avait interdit. » C’est en donnant un coup de pied rageur sur le sol qu’il s’en alla dans un nuage de poussière qui s’infiltra dans la gorge des deux MacLean encore présent ce qui les fit tousser à l’unisson. « Maudit soit-il. » Marmonnait Trystan en s’enfonçant dans la vaste écurie à la recherche de sa monture, non sans la présence de sa sœur dans son dos. « Ne jure pas ainsi. » Lui rappelait-elle avec fermeté, il ne fit attention à sa remarque et une fois l’équidé découvert, se pressait d’aller à sa rencontre et ouvrit son box, un palefrenier l’aida à monter l’animal et l’enfant s’emparait des rênes tout en passant son carquois par-dessus son épaule, chargé des flèches à plumes de pans et son arc en main il s’apprêtait à rejoindre les hommes à la chasse mais avant ça, sa sœur lui rappela : « Fais attention, ne t’éparpilles pas, reste concentrés et surtout ne sors pas du groupe au risque de te perdre. » Lui conjurait la jeune femme avec un soupçon d’appréhension. « Je ferais comme il t’est gré, je te ramènerais du lièvre, promis ! » Il sortit de l’écurie en lui lançant un sourire complice.

Sa relation avec sa sœur est celle d’une mère avec son fils, Trystan n’ayant que très peu de lien avec sa vraie mère, a incarné en elle sa jeune sœur, avec qui il s’entend généralement bien, comme dit, il fallait être quelqu’un vraiment d’exécrable pour ne pas apprécié l’enfant qui malgré ses fantaisies rebelles, avait la chance de s’accorder avec n’importe quel type de gens : noble, paysans, chevalier, il n’avait d’idée faite sur personne. Certains de ses frères se gaussaient des petits gens du peuple sans les connaitres ce qui exaspérait le petit. D’ailleurs, même si son père le laissait s’amuser avec des individus d’un rang inférieur au leur, il ne permettait pas que cela se produise en présence de gens du gratin social ce qui était tout à fait normal pour sa famille lui trouvait cela complétement puéril et ne comprenait le pourquoi du contrôle de ses relations avec le peuple, il avait besoin constamment de personne qui lui disent qui fréquenté pour son bien, il pensait alors que pour leur bien à eux il ferait bien de se taire.

« Trystan ! » Appelait son frère aîné le plus vieux de la troupe, qui était au côté de père ainsi que du deuxième né de la famille. L’enfant éperonnait sa monture pour qu’il rejoigne les siens, dans leur sillage leur sœur, leur mère et le petit dernier les saluaient avec grâce pour les dames, et avec bouderie pour le marmot. « Ne le quitte pas des yeux. » Ordonnait une voix qu’il connaissait que trop bien, celle de son père. Il fronçait les sourcils en voyant les trois Maclean se tournaient vers lui, leur regard oppressant le surprit à baisser les yeux et s’immisça entre son père et son grand-frère. Père donnait des ordres à ses hommes et leva le poing comme signe de départ. Tous les chasseurs, hommes d’armes et garde rapprochée ainsi que les fils du Duc se lancèrent en dehors du château pour s’enfoncer dans les bois remplis d’animaux à faire tâter l’acier. Les groupes étaient divisés, les plus jeunes restaient avec les chasseurs ainsi qu’une partie de la garde sauf Trystan, qui après quelques mésaventures avait l’obligeance de toujours être accompagné de ses deux aînés lors des chasses et l’honneur du jour, la compagnie de son père qui d’habitude était trop occupé pour partir en forêt l’espace d’une après-midi. « Il y’a quelque choses là-bas » Affirmait un homme de la garde l’épée à la main, un autre s’apprêtait à décocher une flèche mais le Duc le dissuada du regard. « Laisse faire le petit. » Trystan exaltait de pouvoir faire ses preuves, sortit de son carquois l’une de ses flèches et fit tendre la corde de son arc avec précaution, il plissait les yeux à la recherche de l’animal et vit bondir d’un buisson un faon qui se diriger droit sur eux à la surprise de toute la troupe d’homme. « Qu’est-ce qu’il se passe ? » Demandait le deuxième né perplexe, l’animal avait l’air de fuir quelque chose mais trop concentré pour se demander quoi, Trystan décocha sa flèche et effleura le flanc de l’animal sauvage qui bien loin de la mort, continuait de foncer sur eux, c’est l’aîné de la famille qui l’acheva. « C’est bien petit frère. » Il accordait un faible sourire au premier né, déçu de ne pas avoir réussi tout seul.

« Fuyez ! » Hurlait l’un des chasseurs qui accompagnait ses frères cadets, ils étaient suivit d’une meute de loup, pas le temps de les comptés que leurs destriers faisaient marche arrière en direction du château. Quelques aventureux tentaient d’en abattre quelques-uns mais au final, ils ramenèrent au château une louve, un faon et un chasseur blessé, malheureusement il n’eut le temps d’apporter comme promis un lièvre à sa sœur. Après leur échec de l’après-midi son père l’avait convoqué.

« On me flatte de tes prouesses en évasion, les gardes eux-mêmes en sont troublés. » Au lieu d’éprouver de la fierté, il ressentit de la gêne, comme ça il était vraiment au courant de tout. « Tu sais qui a porté ton prénom avant toi ? » L’enfant fit non de la tête, perdant soudain toute son assurance face à cet homme qu’il ne voulait décevoir. « Trystan signifie tonnerre, révolte, tumulte et applaudissement. Je pense qu’il t’est sied à ravir. Un homme, il y’a jadis se nommait lui aussi Trystan, une légende, une vraie, mais je ne peux te la conté mon enfant, car il est mort avant que l’on ait le temps de se souvenir ses prouesses. » Curieux, l’enfant demanda. « Comment est-il mort ? » le Duc esquissait un sourire et répondit. « Par sa bêtise, trop ambitieux, trop courageux, il est mort sur le champ de bataille alors qu’aucun homme lucide ne s’y serait aventuré, lui si, car c’était perdu d’avance, dix mille hommes contre deux milles, une défaite cuisante. Dans les histoires on le conte comme homme vaillant n’ayant jamais été vaincu, mais cela est faux. » Trystan renifla et haussa les épaules. « Je ne suis pas aussi stupide que lui. » D’un air épuisé il susurra. « C’est pour cela que j’ai crainte. »

Le soir il tentait de se remémorait la discussion avec son paternel mais n’en comprenait pas vraiment le sens, il s’endormit alors dans un sommeil sans rêve. Lui qui était enfant terrible et à la fois idyllique, avait comme une double personnalité qui finalement n’en formée qu’une, seul le futur l’aiderait à y voir plus clair, ses fréquentations, ses épreuves, le feront grandir et feront accroître une partie de sa personnalité, à savoir laquelle, seul le destin le sait.

.



behind the helm and the armor:
 


Dernière édition par Trystan MacLean le Dim 23 Sep - 17:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alphédor Percereth
Alphédor Percereth
CHEVALIER DE WARMINSTER
∞ Profession : Chevalier et seigneur de Warminster
∞ Printemps : 23 ans
∞ Missives : 353
∞ Début de la quête : 04/08/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 6:51

Bienvenue parmi nous Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 388342071
Excellent choix d'avatar, Isaac est parfait I love you

EDIT/ il doit y avoir une balise que tu as oubliée de fermer, la page est toute moche :O


Dernière édition par Alphédor Percereth le Dim 23 Sep - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morven M. Percereth
Morven M. Percereth
HERITIER DE LYNESS
∞ Profession : Noble, héritier de l'île de Lyness
∞ Printemps : 13 ans
∞ Missives : 27
∞ Début de la quête : 29/08/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 8:36

Il nous faudra absolument un lien Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 412401464

Bienvenue dans les terres givrées d'Orcanie, et bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Trystan MacLean
Trystan MacLean
FILS DU DUC DE ROUSSAY
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : Douze ans
∞ Missives : 39
∞ Début de la quête : 21/09/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:03

Alphédor > Oui Isaac a une bouille adorable ! Merci beaucoup Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 412401464 Ps : WHAT THE HELL ? Oui ma fiche est toute décalée, mais elle n'est pas moche é.è - S'est appliqué à la rendre jolie - U.U Je préfère pas toucher aux codes sinon je vais faire pire que simplement décalé la fiche par rapport à la page é.è

Morven > OUIII !! Ta maman m'avait parlé de toi Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 1828999080 , elle pense que je te serais bénéfique Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 2896134664 dés ma fiche terminée on parlera de ce lien !
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:11

Je vais voir pour les codes ! Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 528754544 super deedee arrive !

Hummm doit y avoir un problème parce que ça bug même avec le modèle ! MEDE AU SECOURS !!

Et sinon bienvenue officiellement mon petit Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 3248043156 juste une chose tu dis que tu es né sur l'ile de Galles ? scratch

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »


Dernière édition par Deirdre Blake le Dim 23 Sep - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Trystan MacLean
Trystan MacLean
FILS DU DUC DE ROUSSAY
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : Douze ans
∞ Missives : 39
∞ Début de la quête : 21/09/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:18

Deirde > Je savais que ça ferait parler Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 1455683766 mais je peux modifié ça, je voulais le noté par rapport à l'origine de son prénom et marqué une différence par rapport à ses frères et soeur qui eux sont nés en Orcannie
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:21

Non mais aucun problème il peut être né n'importe où en Bretagne mais l'île de Galles n'existe pas c'est ça qui me perturbe Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 1881463262

EDIT : ouais super deedee a réussi !! Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 528754544

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Trystan MacLean
Trystan MacLean
FILS DU DUC DE ROUSSAY
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : Douze ans
∞ Missives : 39
∞ Début de la quête : 21/09/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:28

Sérieux ? Je me suis référais à une mauvaise carte. - Bougre d'idiot - Je change ça !
MERCI GENTILLE DAME - Lui donne un cookie - Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 388342071
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 10:34

Nous avons aussi mis une carte sur le forum (parce que bon les noms changent parfois et donc c'est pour accorder nos violons !) tu peux la trouver ICI

Mange le cookie Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 73120010

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Erica Southminster
Erica Southminster
PRINCESSE DE SOUTHMINSTER
∞ Missives : 106
∞ Début de la quête : 18/08/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 18:50

L'avatar est sublime, et puis le personnage a l'air super intéressant!

Bienvenue sur le forum, amuse-toi bien parmi nous! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Torreth Leodelant
Torreth Leodelant
“ LE FILS DE GORVERED ”
∞ Profession : Prétendant au trône
∞ Printemps : Vingt-sept ans.
∞ Missives : 46
∞ Début de la quête : 17/06/2012

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER EmptyDim 23 Sep - 21:39

ISAAAAAAAAAAAAAAAC Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 1347536052
Bienvenue sur le forum !
Je vais lire ta fiche dans la soirée nuit I love you
edit Et bien messire, vous voilà validé ! Nous verrons ce que nous pouvons faire au niveau des tartes à la cantines Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER 1113388014
N'oublis pas d'aller recenser ton avatar et d'aller faire tes demandes dans la partie prévue à cet effet
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER   Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Trystan Théodor MacLean, l'enfant prodigue dans l'art de la roublardise. TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colossus dans Deadpool - Custom en cours
» 20200728 - 12h01 - La Locale (extrait)
» [Question] Robb/Armée/Vieille Nan et les cartes dans la main (résolu)
» [Lyon] Résultat du tournoi de mêlée du 31 Juillet
» [Routage] Les méthodes utilisées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGS OF ORKNEY :: Génèse :: Un étranger approche :: Bienvenue en Orcanie-