AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:26


❝ AIDAN STANNIS PERCERETH


nom complet Aidan Stannis de Percereth. Les Percereth sont les seigneurs d'une petite île située au nord de l'Orcanie : Lyness. Il s'agit d'une famille noble qui est en possession de ces terres depuis de nombreuses générations. En raison de leur amabilité et de leur générosité envers le peuple et ceux qui les servent avec dévouement, ils sont mal perçus par une partie de la noblesse de Bretagne. Leur blason est une colombe noire. Quand à Aidan, il se nomme ainsi car cela signifie "feu", et que ses cheveux sont cuivrés et couleur flamme. âge 27 Années. origines Lyness, île située au nord. religion Définitivement chrétien, bien qu'il reste des bribes de tradition avalonienne dans la famille. métier Noble, courtisan de la cour à Warminster. groupe Partisan de Torreth Leodelant en raison des traditions avaloniennes respectées par ce prétendant. Il s'agit d'un choix familial, et non personnel.

caractère du personnage
Aida est un ambitieux frustré. En effet, il a la chance d'être l'héritier d'une barronerie, ce qui n'est pas rien. Mais de quelle barronerie ? Une minuscule île dont peu de gens ont entendu parlé. Voilà pourquoi il s’épanouit davantage à la cour. Il se sert de son charisme pour s'attirer les faveurs de d'autres courtisans, et se faire de potentiels alliés. Il se trouve capable de beaucoup et il lui arrive de se montrer arrogant et prétentieux, il a d'ailleurs bien du mal à ravaler sa fierté en présence de personnages plus éminents que lui. Tout comme son père et ses ancêtres, il est généreux et sait se montrer reconnaissant envers son peuple et ceux qui le servent bien. Cela passe par des dons de terres ou de biens, des titres, ou alors un banquets en l'honneur de quelqu'un. Cette qualité familiale ne l'a pas épargné. Il sait donc récompenser ceux qui sont dignes de confiance, mais ne tolère pas la trahison. Quand on perd son estime, c'est définitif et, étant rancunier, il va chercher à se venger par tous les moyens. Il lui arrive même d'être violent quand il n'obtient pas ce qu'il veut, notamment avec son épouse qui ne cesse de lui refuser l'accès à sa chambre. Il lève la main, sort ses armes, et n'hésite pas à menacer et à passer à l'acte. Pourtant, il peut se montrer doux et attentionné, mais en de rares moments. Parfois par intérêt, mais parfois aussi par sincérité. Il est également jaloux, et n'aime pas voir que les autres réussissent mieux que lui. Possessif, il estime que ce qui lui appartient lui appartient, et ne tolère donc pas les regards qui se promènent sur son épouse. En revanche, il ne s'empêche pas d'aller voir ailleurs et de batifoler avec d'autres courtisanes de la cour, ou bien avec des femmes du peuple. Il aime également la boisson, et il n'est pas rare de le voir aller se coucher en titubant. Quand à ses enfants, il se montre protecteur avec eux. Il veut qu'ils aient la meilleure éducation possible, comme lui a eut. La connaissance et le savoir sont deux armes très importantes pour s'élever sur l'échiquier politique, et il ne veut pas que cet aspect soit négligé par sa descendance. La protection est aussi valable pour sa sœur, et il n'aime pas la voir faire n'importe quoi. Il ne veut en aucun cas qu'il lui arrive malheur, il garde donc toujours un œil sur elle et sur ses agissements. Il passe beaucoup de temps à s'entraîner à l'épée, ce qui est crucial vu les temps. Il faut savoir se défendre et il tient à être capable de repousser un assaut.

vues politiques
La famille Percereth a choisi son prétendant : Torreth Leodelant. Le père d'Aidan, bien qu'officiellement converti au christianisme, n'a jamais abandonné ses croyances avaloniennes. Ce prétendant correspond donc à sa vision des choses puisque c'est le candidat d'Avalon. Aidan est, quand à lui, définitivement chrétien, et surtout depuis qu'il habite à la cour. Il ne voit donc pas d'un très bon œil le support de ce candidat qui répugne l'Eglise chrétienne. Oh certes, il pense qu'il sera bon envers le peuple, ce qui est une qualité non négligeable. Aidan s'intéresse donc aux deux autres candidats : celui de l'Eglise et celui de la noblesse. Le premier semble avoir un charisme qui peut fédérer les différentes couches de la société. Quand au second, il pourrait apporter une uniformisation de la religion qui apaiserait les tensions existantes. Chacun a donc de très bon argument, ce qui rend le duc encore très hésitant. Il faut à la fois respecter les croyances de son père, mais il faut aussi évoluer avec son temps et assurer son avenir. Or, il doute sincèrement que Torreth monte sur le trône un jour. Aidan n'est donc pas définitivement fixé et peut encore changer d'avis.

les dragons, une légende ?
Cette histoire de dragons l'embête très fortement. Il est superstitieux, comme la plupart de ses contemporains. L'enjeu se retrouve être encore plus important qu'il ne l'est déjà, car le chaos risque de régner si le mauvais roi est choisi. Ce qui éloigne encore plus Aidan du prétendant de sa famille. En effet, Breens a la légitimité des lois de succession alors que Tryss a la légitimité du sang. Si ces dragons ont le pouvoir d'anéantir la Bretagne, cela signifie qu'Aidan doit bien réfléchir avant de se fixer sur le prétendant qu'il souhaite soutenir. Ca l'inquiète, mais ça lui permet de murir davantage sa décision.

histoire du personnage Aidan courait dans les couloirs du manoir à moitié en ruines. Il sautait par-dessus les pierres qui avaient roulées sur le sol, quittant les murs qui se réduisaient peu à peu. Il avançait aussi vite qu’il le pouvait, du haut de ses huit ans. Il avait eut son entraînement ce matin, avec les épées de bois. Le maître d’armes avait affirmé qu’il s’était amélioré, ce qui avait enchanté le petit garçon qui ne cherchait qu’à rendre son père fière de lui. Mais son père était occupé ce matin, occupé avec un chevalier de sa suite qu’il tenait à récompenser pour ses bons et loyaux services. Il n’assista donc pas à l’entraînement qui aurait pu lui décrocher un sourire, ce qui aurait provoqué la joie d’Aidan. Il s’arrêta net en entendant des bruits près de lui. Il marcha sur la pointe des pieds jusqu’à ce qu’il restait de la porte de la pièce d’où provenait les bruits. Il glissa sa tête dans l’entrebâillement pour apercevoir une jeune servante du manoir avec un homme de main sur son père sur elle. Il savait très bien ce qu’ils étaient en train de faire, inutile de lui donner des explications. « MONSEIGNEUR AIDAN ! ». Le garçonnet sursauta et tourna la tête pour apercevoir en contrebas l’une de ses nourrices qui était en quête de sa personne. En regardant de nouveau les deux partenaires, il s’aperçut qu’ils l’observaient tout en se rhabillant au plus vite, sans doute inquiets d’avoir été interrompus par le fils du duc. Aidan s’éclipsa rapidement pour reprendre sa course, dévaler les marches et s’approcher de celle qui venait de l’appeler. « Qu’y a-t-il ? » s’enquit-il de demander alors qu’il était tout essoufflé. La nourrice se tourna vers lui, fit une rapidement mais courtoise révérence avant de s’expliquer : « Votre mère est en plein travail. » . Le bébé arrivait enfin. Aidan attendit à peine la fin de sa phrase pour se mettre à courir de nouveau, mais cette fois vers la partie habitable du château. Ses petites jambes ne lui permettaient pas d’avancer très vite, mais il y mettait toute son énergie. Il traversa les couloirs, monta les escaliers, et accéléra jusqu’à arriver devant la chambre de sa mère que l’on entendait hurler, même à travers la porte. Quelques personnes se trouvaient devant. Son père, en pleine discussion avec des médecins et conseillers. Il semblait inquiet, mais il lui fit un signe de tête avec un sourire rassurant en le voyant arriver. Aidan s’approcha de son petit frère, de quatre ans son cadet. Il était avec plusieurs nourrices, en train de pleurer tout en demandant pourquoi sa mère hurlait ainsi. Parce qu’elle avait mal, Aidan le savait du second accouchement de celle qui lui avait donné la vie. Il repoussa une main affectueuse qui s’approchait de lui pour le rassurer, préférant s’approcher de son père afin d’écouter la conversation. Mais le baron stoppa l’enfant et lui dit gentiment : « Retourne avec ton frère. » . Le garçon ne comprit pas cette exigence, mais il s’exécuta, s’asseyant sur un banc non loin d’Alphédor qui pleurait toujours. Il balança ses jambes d’avant en arrière dans le vide durant un bon moment. Et puis sa mère cessa de hurler, laissant place aux cris d’un bébé. Tout le monde s’agita, et quelques secondes après une sage-femme sortit de la chambre pour venir murmurer quelque chose à l’oreille du baron, donc le visage s’assombrit instantanément. Il s’engouffra dans la pièce sans regarder derrière lui. Aidan se leva et courut jusqu’à la porte pour le suivre, mais celle-ci se referma juste devant lui, ne le laissant entr’apercevoir le visage exténué de sa mère qu’une fraction de seconde. Ce fut la dernière fois qu’il la vit vivante.

Aidan rigola et attrapa la main de la jeune femme pour l’attirer avec lui dans les jardins. Elle rigolait, sans rien dire, le suivant avec le sourire aux lèvres. Il s’agissait de la famille d’un des hommes de son père, et elle se prénommait Alla. Elle avait été amenée au château il y a peu, spécialement pour l’événement qui devait réunir de nombreuses personnes. Le mariage de l’héritier de Lyness, cela n’arrivait pas tous les jours ! La cérémonie devait bientôt commencer, mais Aidan avait réussi à s’échapper pour passer quelques instants avec sa conquête du moment. Elle avait de longs cheveux blonds, un regard vert et des formes tout juste mûres. D’un an que moins que lui, il n’avait pas eut de remords à lui prendre sa virginité. Après tout, il était l’héritier d’un duché et elle n’avait pas dit non. Il s’arrêta près d’un arbre et la posa contre ce dernier pour venir lui voler un baiser passionné. Il posa sur de ses mains sur la poitrine de la jeune fille et son autre sur sa hanche, la caressant au passage. Au bout d’un moment, il se détacha d’elle et fit quelques pas pour s’approcher d’un rosier. Il voulu en prendre une fleur, mais se coupa avec une épine. Il grogna légèrement mais parvint à détacher la rose, qu’il tendit de sa main non blessée à Alla. Elle rougit tout en l’attrapant délicatement. Elle l’avança vers son visage pour en sentir l’odeur. Aidan remarqua que le sang coulait sur son doigt, et il l’essuya sur son vêtement de mariage sans y prêter attention. Il se colla de nouveau à sa conquête pour l’embrasser à pleine bouche, laissant l’une de ses mains venir s’aventurer vers son intimité, extirpant quelques soupires à la jeune fille. « Monseigneur ? Monseigneur ? » . Aidan ignora le premier appel mais ne pu faire abstraction du second. Il soupira et se détacha de la blondinette, tout en lui lançant un sourire charmeur. Puis il s’éloigna pour rejoindre l’homme de son père qui l’appelait. « Le baron vous cherche Monseigneur. » . Comme s’il ne s’en doutait pas, il grogna légèrement mais suivit l’homme jusqu’au duc en question, qui se tenait dans sa salle de conseil. Il congédia le reste de sa compagnie pour rester seul avec son fils. Au premier regard qu’il lui jeta, il remarqua la tâche de sang sur les habits flambants neufs qu’il devait porter pour son mariage. « Tu ne pouvais pas faire attention ?! » lui lança-t-il avec sévérité. Intimité par la prestance et l’autorité de son père, il baissa les yeux, ne sachant que répondre. Il ne pouvait pas dire qu’il s’était fait ça alors qu’il était avec sa conquête du moment, à quelques heures de son mariage ça risquait de ne pas passer. Son père soupira avant de dire : « C’est un grand jour aujourd’hui. » . Aidan s’approcha de la table et prit place sur une chaise, tout en regardant son père qui avait arboré une mine solennelle. Il répondit simplement : « J’en ai conscience Père. » . Oui et non, il savait que c’était important mais il aurait préféré continuer de batifoler plutôt que d’aller à cette cérémonie pompeuse qui allait durer sans doute longtemps. Mais il avait hâte d’être au grand banquet donné pour l’occasion, et ensuite à la nuit de noce qui allait suivre. « Je t’ai accordé la main d’une dame de ton choix. Maintenant il va falloir que tu œuvres pour assurer la descendance de notre famille. » . Il était vrai qu’il n’avait pas voulu se marier, à condition que ce soit elle. Il ne la connaissait pas, mais il la trouvait très jolie. Et pas question de se retrouver avec un laideron pour femme, surtout s’il devait passer des années et des années avec elle. En tout cas, il savait comment s’y prendre pour assurer sa descendance, mais son père lui rappelait les enjeux sans doute pour le recadrer. « Elle portera mon fils d’ici peu. » . Sa voix tentait d’être la plus assurée possible, mais il devait avouer qu’il était anxieux à l’idée de porter l’avenir de sa famille sur ses épaules. Son père eut un léger sourire et s’approcha de lui, posant une main chaleureuse sur l’épaule de son fils. Ces moments de complicité était extrêmement rare, alors Aidan le savoura autant qu’il le pu. Le baron déclara finalement : « Je n’ai aucun doute là-dessus mon fils. » . Il acquiesça d’un signe de tête, puis le jeune homme se leva. Il était l’heure pour lui de s’unir devant Dieu avec la jeune femme.

Aidan jeta un coup d’œil sur le livre dans lequel s’était plongé sa fille. Moira était particulièrement intéressée par l’histoire de la Bretagne, et elle ne cessait de lire des ouvrages sur le sujet. Celui-ci se spécialisait sur le Pays de Galles. La petite sourit à son père lorsqu’elle s’aperçut qu’il l’observait. Elle ferma soudainement l’ouvrage pour se hasarder à une question. « Ne pourrions-nous pas voyager dans cette contrée Père ? » . Aidan sourit légèrement, s’il écoutait sa fille il aurait déjà fait trois fois le tour de la Bretagne. Il préférait la savoir curieuse et en quête de découvertes plutôt que recluse et prostrée dans son coin. Il attrapa une pomme dans la coupe à fruits qui se tenait non loin et commença à la caresser pour en enlever les poussières. Il demanda alors : « Tu ne te plais pas à Warminster ? » . La petite fille se pinça les lèvres, elle ne s’attendait pas vraiment à cette réponse. On toqua alors à la porte et un serviteur entra, annonçant le retour d’Alphédor. Aidan voulait lui parler et au plus vite, il demanda donc à l’individu de faire venir son frère tout de suite. L’homme le salua avant de sortir rapidement de la pièce. Le baron donna une petite tape affective sur l’épaule de sa sœur tout en ordonnant : « Vas rejoindre ton frère. » . Moira acquiesça d’un signe de tête, elle attrapa son livre et le cala sous son bras avant de sortir de la pièce à son tour. Aidan s’approcha du bureau pour jeter un coup d’œil sur quelques papiers. Il croqua une première fois dans sa pomme, tout en patientant. Et enfin on frappa de nouveau à la porte. Il donna l’autorisation d’entrer et ce fut son frère qui apparut. Aidan le salua à peine, un bref signe de tête fut son message de bienvenue. Son frère et lui ne s’entendaient pas, ils ne cessaient d’entretenir une rivalité qui les éloignait de jour en jour. Pourtant le duc ne voulait pas mettre à l’écart son frère, et quand il envisageait l’avenir de sa famille, il comptait évidemment Alphédor dedans. Mais ils ne savaient pas communiquer autrement que par le sarcasme et la provocation. Et vu le visage d’Alphédor, aujourd’hui encore il y allait avoir une dispute. Il ne perdit d’ailleurs pas une seule minute pour demander des explications à son cadet . « Tu veux marier Adel ?! » . Le ton était tout sauf sympathique. Mais Aidan s’était attendu à cette réaction et à cette entrevue. Quelques jours plus tôt, lorsqu’il avait annoncé le décès de son père à sa jeune sœur, il avait aussi déclarer vouloir la marier, et ce pour plusieurs raisons. La première, c’était qu’une femme de son rang devait se trouver un époux et se faire sa place dans ce monde. D’autant plus qu’elle commençait à être âgée et qu’il ne fallait plus tarder à se mettre en quête d’un mari. La seconde était qu’il fallait évidemment s’allier avec d’autres familles, les temps étaient dures et se retrouver seul serait mauvais. Et enfin, il voulait éloigner sa sœur de son frère, ne supportant plus leur intolérable complicité. Ils passaient tout leur temps ensemble, et jamais Adel n’avait un sourire pour Aidan, il n’y en avait que pour son cadet. Il ne demandait pas tant que ce qu’elle donnait à ce dernier, mais il voulait juste un peu d’affection fraternelle. Il était au courant qu’ils étaient amants, et il ne disait rien car il ne voulait pas leur nuire et nuire à sa famille entière, mais c’était mal et ils devaient arrêter. D’autant plus que l’emprise d’Alphédor sur leur sœur était telle qu’elle ne voyait plus que par et lui, et Aidan était sûr que son frère encourageait Adel à ne pas se rapprocher du duc. Quoiqu’il en soit, Aidan ne cilla pas. Il s’appuya contre le bureau, croqua dans sa pomme et mâcha doucement avant d’avaler. Il lâcha enfin : « Elle a 19 ans. » . Il le savait très bien, il savait que c’était urgent et que ça devait être fait. Mais évidemment, il ne pensait qu’à lui : « Tu veux la coincée dans un mariage aussi raté que le tien ?! » . Le visage d’Aiden s’assombrit, il ne supportait pas qu’on s’attaque à son mariage et son frère le savait très bien. Il se décolla de son bureau et, le visage menaçant, s’approcha doucement de lui. Il siffla entre ses dents : « Elle n’est pas à toi. Je suis duc maintenant, alors je décide de son avenir, de son mariage et de tout le reste. Alors maintenant tu sors, et à l’avenir, retiens bien le fait que je me fiche totalement de ton avis. » . Il lui lança un regard noir, regard que son frère lui rendit bien entendu. Alphédor sortit de la pièce en furie, et le fossé entre les deux frères se creusa un peu plus.

"behind the helm and the armor":
 


Dernière édition par Aidan S. Percereth le Lun 30 Juil - 15:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:27

HAN la bannière, l'avatar, les gifs Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 412401464

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:28

MON GRAND FRÈRE Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 388342071 !
BIENVENUE !!!! *dead*
Si tu as la moindre question ta chère femme et moi même sommes là pour toi
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:32

Tumblr est mon ami XD
Merci à vous deux Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 388342071 J'ai lu le règlement, le contexte, les annexes, le scénario, il me reste vos fiches et si j'ai encore des questions, j'hésiterai pas Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 1828999080
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:34

(j'ai pas finis ma fiche, mais je te ferais un résumé de la fin si t'as besoin)
Ouaa ! J'ai hâte de lire ta fiche Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 388342071
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 12:35

Bonne lecture Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 412401464

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 15:01

J'ai terminé ma fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 15:08

Ta fiche est superbe ! Juste, Aidan est baron et non duc. Au départ il était duc, mais vue la taille de l'île de Lyness on a du le rétrograder.
Je laisse Deirdre te valider parce qu'après tout tu es son scénario ! (réserve moi un rp Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 388342071 )
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 15:19

En principe j'ai remplacé tous les "duc" par "baron", mais c'est possible qu'il en reste encore XD
Oh oui un RP avec toi Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 388342071
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 15:49

Welcome I love you
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Blake
Deirdre Blake
BARONNE DE L'ÎLE DE LYNESS
∞ Profession : Noble
∞ Printemps : 27
∞ Missives : 408
∞ Début de la quête : 19/05/2012

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 17:43

Waaah c'est du rapide, je vais lire tout de suite Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 412401464

EDIT: quelques petites fautes d’inattention rien de grave. Le personnage est bien compris et acquis, je suis très contente. C'est donc avec une joie immense que je te valide et j'exige un rp Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée 412401464 BON JEU PARMI NOUS MON AMOUR !! Il faudra qu'on discute de notre lien plus en profondeur par mp

_________________
The night is dark and full of terrors
« I met a lady in the meads, full beautiful a faery’s child, her hair was long, her foot was light, and her eyes were wild. She look’d at me as she did love, and made sweet moan. kick ass »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée EmptyLun 30 Juil - 18:40

Oh merciiiiiiiiiiiiiiiii !
Je t'envoie un MP dans 10 secondes I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty
MessageSujet: Re: Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée   Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Aidan S. Percereth ∞ Début de l'épopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'épopée de Bonta à Brakmar[accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGS OF ORKNEY :: Génèse :: Un étranger approche :: Bienvenue en Orcanie-