AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez
 

 AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyLun 30 Juil - 16:39


Brodant minutieusement un colombe noir sur un mouchoir blanc, Adelosa laissait le temps filer sans y prêter la moindre attention. Elle essayait de tromper son ennuie avec ce fin ouvrage et parlait très peu. D'autres courtisanes de Warminster avaient décidé de profiter de la timide chaleur d'Orcanie dans les jardins, mais Adelosa n'était pas d'humeur à cueillir des fleurs ou même à participer à des jeux de groupes. Aujourd'hui elle se sentait lasse, car elle avait mal dormi. Les nuits de solitudes ne lui faisaient pas grand bien, mais avaient l'avantage de rendre sa peau encore plus blanche qu'à l'ordinaire. Sa broderie enfin terminé, Adelosa resta un instant à réfléchir. Elle était préoccupée en ce moment par son imminent mariage. Certes elle savait qu'on ne lui avait pas encore choisi de mari, mais elle savait que cela ne saurait tarder. Elle demandait souvent à la Déesse de lui envoyer une vision de cet homme, cet étranger avec lequel elle devra partager la coucher, mais observant que la grande Déesse ne répondait pas à ses prières, elle décida de se rendre à la chapelle pour voir si le dieu des chrétiens s'avérait d'être d'un plus grand secourt. Sur le chemin de la chapelle, Adelosa croisa un petit groupe de femmes de chevaliers qui lui proposèrent de se joindre à elle pour une partie de Colin Maillard. La jeune femme refusa, expliquant qu'elle avait rendez-vous avez le seigneur. Les dames passèrent leur chemin sans poser plus de questions, mais Adelosa crut entendre des moqueries, comme quoi dieu n'aidait pas les païennes. Sans prêter attention à ces pipelettes, elle continua son chemin pour enfin ouvrir la lourde porte de la chapelle. Un silence de mort régnait à l'intérieur du bâtiment et Adelosa se sentit soudain faiblir. Elle observa la nef vide et aperçut, un homme à genoux. Il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour reconnaître son frère Aidan. Elle hésita un moment, elle ne savait pas si elle devait le rejoindre ou le laisser tranquille. Après tout il n'y avait qu'eux deux ici et elle pouvait aller prier plus loin. Cependant, sans trop savoir pourquoi, elle vint s'installer à côté de Aidan. Elle se mit en position pour prier, mais une envie irrésistible de parler à son aîné la dévorait. Elle chuchota alors : « Bonjour mon cher frère, je vois que cette journée est propice à la prière, car vous voilà ici avec moi à solliciter le seigneur. » voyant qu'il ne répondait pas elle ajouta « Oh je vous dérange, je m'en rends compte à présent. Veuillez m'excuser je m'en vais ! » et sur ces mots, Adelosa se leva en direction d'un banc plus éloigné.


Dernière édition par Adelosa Percereth le Ven 3 Aoû - 3:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyLun 30 Juil - 19:08

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère 375078JuanLucrezia

Aidan arrêta l’entraînement avec son Maître d’armes. Cela faisait deux bonnes heures qu’il parait les coups de l’expert, et il s’en était bien sorti. Il avait réussi à prendre l’avantage à plusieurs reprises, signe qu’il était capable d’affronter de très bons adversaires. Et l’Orcanie n’en manquait. Combien de temps avant que la guerre civile n’éclate ouvertement ? Il n’en savait rien, mais quoi qu’il en soit, il devait être prêt. Encore fallait-il qu’il réfléchisse longuement au camp qu’il allait choisir. Ce problème ne quittait pas son esprit. Torreth … Il voulait honorer les volontés de son père, les croyances de celui-ci. Mais son plus grand problème, c’était qu’il n’y croyait pas. L’homme était peut être bon, sage et cultivé, mais il ne le pensait pas capable de monter sur le trône et de prendre le pouvoir. Il essayait de se forcer à y croire, mais le doute subsistait. Et pouvait-on l’accepter quand la menace des dragons planaient au-dessus des têtes ? Cette histoire lui pesait, il devait impérativement se décider sous peu. Il en perdait le sommeil, et des nuits d’insomnie lui permettait d’approfondir la question. Seul problème : il en ressortait qu’il ne croyait définitivement pas en Torreth, mais qu’il ne savait pas vers quel autre prétendant se tourner. Trop de questions, trop d’interrogations, et tellement peu de réponses. Il aurait voulu que son père soit là, ne serait-ce que pour donner des conseils, ou mieux encore. Lui donner la foi en un seul et unique candidat. Mais il fallait se rendre à l’évidence, il était totalement seul, et la décision lui revenait entièrement. Autrement dit, il n’était pas sorti de l’auberge.

Afin de se donner du baume au cœur et de presser les réponses à l’atteindre, il décida d’aller accorder de son temps à Dieu. Le christianisme, il l’avait définitivement adopté depuis qu’il était à la cour, mais il n’en oubliait pas les traditions avaloniennes de son pays, et les valeurs qui les accompagnait. Il entra dans le lieu sacré avec le plus grand silence. A pas de loups, il s’avança vers l’autel et s’agenouilla sur le banc. Joignant ses mains, il débuta une prière silencieuse qui visait à demander aide et conseil au Seigneur. Il ferma les yeux pour se plonger dans ce monde de spiritualité, monde solitaire qui pouvait apaiser les douleurs morales. Il entendit quelques pas derrière lui, puis sentit une présence familière à ses côtés. Il n’y prêta pas attention, jusqu’à ce qu’une voix vienne interrompre le silence. Sa chère et tendre sœur s’était installée près de lui pour partager ses pieuses intentions. Il garda les yeux fermés, pressant la fin de ses demandes. Elle crut le déranger, peut être par son silence prolongé, et s’éloigna. Aidan termina et ouvrit les yeux, fit son signe de croix tout en récitant l’incantation finale, puis se leva. Il jeta un coup d’œil à sa sœur. Rares étaient les moments où elle venait lui parler de se propre initiative. Pis encore, rares étaient les moments où elle était seule, et non pas accompagné de leur frère. « Je vous laisse terminer vos prières en silence. Je vous attends dehors. » . Il n’avait rien de particulier à lui dire, mais il ne pouvait pas laisser filer une occasion de lui parler en tête à tête. Il sortit de la chapelle mais resta devant l’entrée de celle-ci. Il craignait de voir arriver son frère d’un instant à l’autre, venant une fois de plus lui voler un moment de complicité qu’il pourrait avoir avec sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyMar 31 Juil - 18:12

Après le départ de Aidan, Adelosa se hâta de finir sa prière, car pour la première fois depuis bien longtemps, elle allait pouvoir passer un peu de temps avec son frère. D'habitude quand ils se croisaient dans leurs appartements, Adelosa regardait ailleurs ou se dépêchait de partir, car elle ne supportait pas le regard que Aidan posait sur elle. Elle avait toujours eu l'impression de le décevoir, de lui faire honte et cela la rendait infiniment triste. Elle le croisait plus souvent encore, alors qu'elle était accompagnée de Alphédor qui lui demandait soit d'être la spectatrice de leur joutes verbales, soit d'ignorer leur aîné. Elle obéissait bien sûr, mais il vrai que parfois elle aurait aimé pouvoir simplement le saluer. C'est pourquoi, quand elle l'avait vu, à genoux et vulnérable devant son dieu, elle s'était attendrit et avait espéré pouvoir profiter de la situation. Elle avait d'abords eu peur qu'il la rejette, mais il lui annonça qu'il l'attendait dehors. La jeune femme pensait que peut-être ce dieu faisait effectivement des miracles. Après avoir dessiné rapidement le signe de la croix sur son torse, la jeune femme se leva et pris la direction de la sortie. Devant la porte elle s'arrêta. Adelosa songea à ce qu'elle raconterait à Alphédor quand il lui demanderait comment c'était passé sa journée. Elle savait qu'ils se querelleraient, car il était d'une jalousie maladive surtout quand il s'agissait de Aidan. Mais Adelosa mourait d'envie depuis tant d'années de se rapprocher de son autre frère, de peut-être devenir son ami, qu'elle décida d'en oublier ce jaloux qu'elle aimait pourtant tellement.

Elle quitta alors la chapelle et rayonna en apercevant qu'il l'avait réellement attendue. Elle vint devant lui, fit un légère révérence et en essayant de cacher sa joie digne d'une enfant, elle se releva. « Je suis heureuse d'être ici avec vous, car il m'est fort difficile de me souvenir d'un moment passé seule en votre compagnie. » En réalité, la jeune femme s'en souvenait très bien. La dernière fois, Aidan lui avait annoncé la mort de leur père et le mariage imminent qu'il prévoyait pour elle en l'espace de quelques minutes. Mais, pour l'amour qu'elle portait tout de même à son frère, elle décida de passer outre cet atroce souvenir et avec un sourire sincère, Adelosa se rapprocha de lui pour prendre son bras. Cette proximité l'étonna, tant elle lui sembla étrangère et familière à la fois. Elle posa un regard timide sur le jeune homme puis ils commencèrent à marcher ensemble. « Dites moi très chère frère » demanda-t-elle après quelques pas « comment se porte votre personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyMar 31 Juil - 19:22

Une fois sorti de la chapelle, Aidan ne s’éloigna pas trop de l’entrée. Il guettait les alentours, s’attendant à voir Alphédor débarquer d’un instant à l’autre. Il attendit que sa sœur prit en silence, ne voulant pas la déranger dans ce lieu sacré. Au bout d’un moment, elle sortit et s’approcha de lui. Il s’était attendu à ce qu’elle le fuit, qu’elle trouve une excuse pour s’en aller et ne pas se retrouver seule avec lui. Mais ce ne fut pas le cas, bien au contraire. Elle constatait de la rareté de ce genre de moments privilégiés. Elle semblait même ravie. La vraie raison de leur relation, c’était leur frère. Mais inutile de lancer une petite provocation à son innocente sœur, il ne voulait pas gâcher ce moment. Il feignit donc de ne pas avoir le temps. « Il est vrai que je suis fort occupé. » . Certes, mais pas à ce point là. Inutile de parler de leur frère, pour une fois qu’il n’était pas là. Elle prit doucement son bras et Aidan se laissa faire. Il était tellement rare qu’il la touche qu’il en fut extrêmement surpris, mais ravi également. Il avait parfois l’impression qu’ils étaient deux étrangers, alors qu’ils avaient les mêmes parents, la même éducation, et qu’ils partageaient les mêmes appartements. C’était terrible, d’autant plus que de la fratrie, il était celui qui était mis à l’écart. Mais là, elle semblait s’intéresser à lui et lui demanda comment il se portait. Il n’était pas vraiment pas habitué, et tenta de dissimuler sa surprise alors qu’il commença une marche dans les jardins du château. « La situation de la cour est très préoccupante, comme vous pouvez vous en douter. J’ai beaucoup à penser, mais je ne suis pas à plaindre. » . En effet, certains courtisans étaient dans une tourmente bien pire que la sienne.

Il apprécia la douceur du moment. Le temps était agréable et doux, un léger vent bruissait et entraînait le mouvement des feuilles, ce qui créait un bruit de fond rassurant. On était bien loin de Lyness, où les vents soufflaient avec fureur et où la mer frappait les rochers avec force. La rudesse de leur île natale lui manquait en certains aspects, mais pas en ceux-là. Il s’intéressa alors à sa jeune sœur, puisque rares étaient les moments où il le pouvait. « Et vous ma chère sœur ? Vous devez être bien tourmentée pour prier un Dieu en lequel vous ne croyez pas. » . La famille entière était officiellement convertie au christianisme, mais il était l’un des seuls à avoir définitivement adopter cette religion. Il savait que sa sœur était attachée aux traditions avaloniennes, et il ne la jugeait pas pour cela. C’était leurs origines, les croyances de leurs parents. Difficile de s’en détacher, et Aidan lui-même avait parfois bien du mal à expliquer le fait qu’il n’ait pas suivi la tendance familiale. La cour avait eut un drôle d’effet sur lui, et avait agi différemment que sur les autres. Quoiqu’il en soit, il trouvait cela étrange qu’Adel vienne dans la chapelle seule et à cette heure. Elle devait être troublée pour avoir ce genre de comportement, et il espérait que ce n’était rien de grave.
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyVen 3 Aoû - 2:43

Adelosa trouva étrange d'être seule avec Aidan, car elle ne savait pas comment se comporter en sa présence. Elle avait beaucoup de respect pour lui et faisait de son mieux pour le lui montrer, à cet instant tout particulièrement, mais elle voulait aussi faire comprendre à son frère qu'elle l'aimait et qu'à ses yeux il n'était pas un complet étranger. Cependant, et même si elle ne voulait pas se l'avouer, il l'était, car Adelosa en savait nettement plus sur sa suivante qu'elle ne connaissait que depuis quelques temps, que sur son frère qui pourtant ne s'était jamais éloigné d'elle depuis sa naissance. C'était comme si un mur c'était construit entre eux, pierres par pierres depuis dix-neuf ans, un mur qu'Adelosa n'avait pas pour autant envie de détruire, car elle en était amoureuse. Quand elle y pensait, la jeune fille ne connaissait que l'homme qui se disputait sans cesse avec Alphédor, l'homme distant et audacieux qui certes lui avait offert un superbe toit, mais qui n'avait jamais daigné lui montrer le moindre signe d'affection (du moins elle n'en avait pas le souvenir). Pourtant, elle ne lui en voulait pas, c'était une vérité admise, Adelosa Percereth était tout bonnement incapable d'en vouloir à ses frères. Elle leur était dévouée corps et âme et souhaitait satisfaire le moindre de leurs désirs, pour qu'ils l'aiment en retours. Voilà pourquoi d'ailleurs, elle avait accepté qu'Aidan lui trouve un mari sans se plaindre une seule fois. Elle était certaine qu'il savait ce qu'il faisait et de toute façon elle n'aurait pas su comment lui désobéir. Adelosa avait conscience qu'il était un homme très occupé et qu'il n'avait pas de temps à perdre avec elle. La situation politique de l'Orcanie était critique, le peuple était en train de se diviser et Adelosa avait même entendue son frère parlé de guerre civile. Elle était angoissée par la disette qui semblait pointer le bout de son nez. Elle n'avait aucune envie de se priver, elle ne voulait pas perdre ce confort dans lequel elle avait toujours vécu, mais que faire ? Elle était fascinée par Aidan qui à l'inverse, avait toujours l'air d'avoir tout prévue, d'être préparé à toutes sortes d'évènement inattendues et qui trouvait toujours les bons mots pour vous faire croire en sa cause. Il était son héros, ou plutôt, son deuxième héros. « La situation de la cour nous préoccupe tous, mais je suis enchantée d'apprendre que vous ne soyez comme vous le dites, pas à plaindre. » elle lui sourit et doucement, car elle ne voulait pas avoir l'air de le pousser, Adelosa entraîna son aîné vers le lieu qu'elle chérissait le plus parmi tous à Warminster, les jardins. À la surprise de la jeune fille, Aidan sembla véritablement s'intéresser à elle, en effet, il lui demanda ce qu'elle faisait ici. Il est vrai qu'il était peu commun de voir Adelosa prier le dieu chrétien quand elle n'y était pas forcée, cependant elle tenait à rectifier son frère, sans pour autant prendre un air condescendant. « Vous savez, mes dieux sont en toutes choses et sont semblables au vôtre, vous ne lui donnez simplement pas le même nom. Mais en effet, j'admets préféré honorer la déesse de façons ... différentes. Toutefois, quant à la raison qui m'a mené jusqu'à la chapelle, j'ai peur, mon frère, qu'elle ne vous fasse guère plaisir et que vous vous fâchiez contre moi si je vous la dis. »
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyVen 3 Aoû - 11:49

La jeune sœur du baron de Lyness sortit enfin de la chapelle après un moment de prières. Pas habitué à se retrouver seul avec Adelosa, Aidan ne trouva pas facilement ses marques. Leur dernière entrevue privée avait été des plus douloureuses. Aidan avait pris l’initiative d’annoncer lui-même à sa cadette le décès de leur père, et donc son accession à la gouvernance de la baronnie familiale. Il avait ensuite enchaîné, avec peu de tacts il faut bien l’admettre, sur ses intentions de la marier prochainement. Elle approchait de la vingtaine et était d’une rare beauté, il était plus que temps de s’atteler à lui trouver un époux. Obéissante et docile, la jeune femme ne s’en plaignit pas et accepta la nouvelle. Depuis, pas une seule désobligeance sur le sujet ne sortit de sa bouche, ce qui était très appréciable pour son frère aîné. Les reproches venaient davantage de leur frère, Alphédor, qui ne supportait pas l’idée de devoir partager sa sœur avec un autre. Mais il allait devoir s’y faire, le chef de la famille c’était Aidan désormais. Adel prit le bras de son aîné et ils commencèrent à marcher en direction des jardins du château, qui étaient bien fleuris en cette saison. La ballade n’en était que plus agréable. Il lui avoua être fort préoccupé par la situation politique de l’Orcanie, mais lui affirma qu’il était loin d’être à plaindre, ce qui sembla rassurer Adelosa. Elle se disait préoccupée aussi, et elle avait bien raison. L’avenir de toutes les familles nobles pouvait basculer d’un moment à l’autre, et il préférait savoir qu’elle n’était pas dupe sur la situation. Au moins, elle n’était pas naïve sur ce sujet.

Ils marchèrent entre deux allées de rosiers roses et jaunes. Les fleurs avaient une couleur vive qui donnait du baume au cœur. Un argument supplémentaire pour qu’Aidan savoure le moment présent en compagnie de sa jeune sœur. Il fit remarquer qu’elle devait être troublée pour s’en remettre au christianisme, religion qui n’était pas la sienne. Elle affirma que le Dieu était le même, mais qu’il portait un nom différent et qu’il était vénéré autrement. Il n’approuvait pas vraiment ses dires, mais n’eut pas le temps de le spécifier car elle lui annonça être perturbée, et que la raison de son état n’allait pas l’enchanter. Il ralentit le pas et tourna la tête vers elle. « De quoi s’agit-il ? » demanda-t-il avec spontanéité. Il ne voulait pas tourmenter sa sœur, ça n’avait jamais été dans ses intentions. Mais avec un peu de réflexion, il pouvait se douter que les projets qu’il avait pour elle nourrissait de vives angoisses. Quelques part, il pouvait comprendre. Elle risquait de tomber sur un mari peu affectueux, voir violent. Il ne voulait pas et allait sélectionner les prétendants avec le plus grand soin. Mais elle devait aussi comprendre que telle était sa place. Il s’agissait d’une femme, peut être était-elle né avec le mauvais sexe, mais elle devait l’accepter et l’assumer. Il lui fit remarquer avec un semblant de douceur : « S’il s’agit du mariage, vous devez bien comprendre que c’est votre rôle Adelosa. » . Les paroles d’Alphédor étaient vraies, il ne connait pas vraiment un exemple enviable avec son union avec Deirdre. Ils se disputaient souvent, lui-même était parfois violent. Sa jeune sœur ne voulait sans doute pas subir la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Le souffle d'Orcanie
Le souffle d'Orcanie
ANCIENNE ADELOSA
∞ Missives : 511
∞ Début de la quête : 17/05/2012

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyMar 7 Aoû - 21:23

Spoiler:
 

Un rossignol se mit à chanter sur le passage des promeneurs et Adelosa séduite par les fleurs du jardin se hasarda à cueillir un bouton de rose pour le fixer sur sa robe. Elle profitait de chaque instant, car elle savait qu'elle s'aventurait sur une pente glissante avec son frère et que leur discussion n'était sans doute pas adapté à un si agréable endroit. Aidan diminua soudain leur rythme de marche et le sang d'Adelosa fit un tour entier dans son organisme, elle avait peur qu'il ne s'énerve, car elle s'était montrée trop impertinente, mais contre toutes attentes, il se tourna vers elle et avec sincérité et gentillesse, il l'invita à se confier. Adelosa ne répondit pas tout d'abords, car elle cherchait les bons mots pour faire part de ce malaise don elle était la victime à Aidan. Il sembla lire les tréfonds de ses pensées et aborda immédiatement le sujet du mariage sans aucune agressivité ce qui étonna Adelosa. Elle réalisa alors avec tristesse à quel point elle ne connaissait pas son frère. La jeune femme sourit péniblement, elle était tellement heureuse de passer un moment avec Aidan qu'elle avait mal au coeur à l'idée de tout gâcher à cause de stupides épousailles. Mais il avait touché juste et elle devait à présent lui répondre. Fuyant son regard perçant elle répondit « sachez que je ne le sais que trop bien et je suis même prête à l'accepter sans me plaindre si vous en avez décidé ainsi. » Elle marqua une pause, ne sachant pas si elle devait s'arrêter là, ou si elle pouvait continuer et se livrer entièrement à Aidan de cette manière. Elle le scruta, tentant de déchiffrer ce visage qu'elle ne savait pas lire. Elle crut desceller en lui une certaine chaleur qu'elle n'avait pas l'habitude de voir, de plus elle était attendrie par le cadre bucolique dans lequel avait lieu cette ballade. Elle prit alors une grande inspiration et se lança « vous savez, mon frère, que je suis une femme obéissante et que jamais l'envie ne me prendrait de vous manquer de respect. Cependant, si je peux être complètement honnête avec vous, il est vrai que je nourris quelques craintes à propos de celui qui partagera bientôt ma couche. Comprenez-moi bien, je vous laisserais choisir pour moi l'époux qui vous semblera le plus convenable, mais l'enfant que je suis encore rêve d'un beau seigneur don je serais éperdument amoureuse. J'ai conscience que ce fantasme est absurde et immature, mais je suis tant apeuré à l'idée de vivre dans un foyer sans amour qu'il m'est parfois difficile de trouver le sommeil la nuit quand j'imagine mon mariage. » Adelosa avait les larmes aux yeux, mais elle ne voulait pas montrer sa faiblesse à Aidan. Elle se détourna donc de lui pour détacher quelques pétales abîmés d'un buisson de roses jaunes.
Revenir en haut Aller en bas
http://thecoldkingdoms.forumgratuit.fr

Invité
Invité

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère EmptyMer 8 Aoû - 9:38

L’ambiance de cette promenade était romantique, ce qui était presque dérangeant. En effet, les oiseaux qui chantent, les jardins en fleur, et la douceur du climat laissait penser que de nombreux couples pouvait se promener par ici. Mais Aidan ne se sentait pas vraiment à sa place en compagnie de sa sœur, cela ne correspondait pas à leur relation. Adelosa aurait sans doute préféré se promener ici en compagnie de leur frère, Alphédor, avec qui elle entretient une incorrecte relation incestueuse qui n’a pas lieu d’être. Ce n’était pas le cadre idéal selon Aidan pour se rapprocher de sa jeune sœur. Mais étant donné la rareté des occasions de ce genre, il n’allait pas faire la fine bouche et faire abstraction du romantisme des lieux. Il questionna la jeune femme sur l’objet de sa tourmente, mais compris rapidement qu’il s’agissait en réalité de son futur mariage. Il lui expliqua que c’était son rôle de prendre époux, et elle sembla accepter ce fait avec fatalité. Il conclut par un « Bien. » , étant plutôt satisfait de ne pas avoir à se battre avec elle pour lui imposer le mari de son choix. C’était quand même préférable qu’elle se montre obéissante, ça ne mettait pas de bâtons dans les roues. Mais le baron de Lyness se doutait que les ennuis allaient venir d’autre part, d’un certain Alphédor qui allait sans doute tout mettre en œuvre pour empêcher un mariage.

Ils continuèrent leur marche dans la douceur des jardins. Mais la discussion n’était pas close, car Adelosa se lança dans un discours fort touchant, exprimant ses inquiétudes quand à son futur époux. Elle dévoila sa naïveté concernant de ses rêves de prince charmant et son rêve d’un mariage d’amour. Les mariages arrangés finissaient rarement avec de l’amour, mais Aidan voulait réellement que sa sœur connaisse ce sentiment, chance que lui n’avait pas. La savoir heureuse, dans un foyer où son époux prendra bien soin d’elle et de ses futurs enfants, voilà une perspective qui réchauffait le cœur du baron. Mais un tel candidat allait-il se présenter ? C’était rarement le dénouement. Il ne voulait en aucun cas briser les rêves de la jeune femme, mais lui mentir en lui affirmant que c’était ce qui allait arriver, ce n’était pas lui rendre service. Bien au contraire, c’était mal la préparer aux épreuves qu’elle allait affronter. Il aurait préféré dire autre chose, mais il ne pouvait pas. Alors qu’elle s’éloignait pour s’affaire avec quelques plantes, il resta derrière elle. « J’aimerai vous dire que tel sera votre mariage, mais ce serait mentir. Je ne peux vous rassurer sur votre futur époux tant qu’il ne sera pas choisi, et je ne peux vous promettre qu’il entrera dans vos critères, même les plus fous. Il sera tel qu’il sera, mais vous devrez le servir avec amour et dévotion. Tel est votre devoir. » . Le devoir, une bien belle chose. Il n’osa pas s’approcher d’elle, de peur de lui faire mal avec la véracité de ses mots. Il fallait mieux qu’elle sache d’avance que son mariage n’allait pas être un conte de fée, ce n’était jamais le cas.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty
MessageSujet: Re: AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère   AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

AIDAN & ADELOSA ♦ Prions ensemble mon frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [HENTAÏ !!!] Nuit ensemble ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGS OF ORKNEY :: La cour du Roi d'Orcanie :: L'enceinte du château de Warminster :: La basse cour :: La chapelle-